Comme bien souvent lors de la rédaction d’un billet de blog, je suis des chemins imprévus et je tombe sur des choses rigolotes, intéressantes ou inattendues – parfois les trois à la fois (c’est un des côtés sympa de tenir un blog!) Cela m’est arrivé lors de la rédaction du billet dernier, lorsque j’ai écrit "une recherche Google nous offre plein d’idées (j’imagine que c’est la recherche principale le soir et le lendemain d’Halloween!". Je me suis dit : tiens, et si je regardais cela en détail ? 

Une recherche Google plus tard (on y revient sans arrêt) j’ai découvert l’outil que la firme de Mountain View (comme dirait les journalistes du Monde) met à disposition des internautes: Google Trends. Je sais, j’ai dix ans de retard, mais cela n’en a pas diminué mon enthousiasme à m’amuser (et puis, dans ce cas précis, dix ans de retard veut dire dix ans de données supplémentaires). Google Trends permet de visualiser la popularité d’une requête sur le moteur de recherche, et l’on peut affiner les résultats en fonction du temps, des pays voire des régions. Voilà un petit florilège de mes recherches (en 2 parties) (j’ai l’impression de faire du Big Data, pour une fois je suis à la mode):

Commençons tout d’abord par rechercher le terme Halloween. Vous avez ci-dessous le résultat, en fonction du pays (France vs USA) et du temps, ainsi qu’une petite explication de l’interface:

Ce qui saute aux yeux, c’est la périodicité de la recherche, avec un pic tous les ans en octobre. On voit qu’il y a plus de recherches aux USA, mais il faut dire que la population est presque 5 fois plus importante. Je constate aussi qu’en France, après une période de déclin, les recherches sur Halloween repartent à la hausse, mais je me dis qu’il s’agit peut-être du nombre d’utilisateurs d’Internet qui augmente. Bref, la question de la normalisation se pose très vite. Et la réponse est assez satisfaisante, puisqu’une page d’aide explique que "chaque point de données est divisé par le nombre total de recherches effectuées dans la période et le lieu qu'il représente, afin d'effectuer un comparatif de la popularité relative." Donc je peux en conclure de manière satisfaisante que les Américains font plus de recherches contenant le mot "Halloween", et que les Français semblent avoir un regain d’intérêt pour cette fête depuis 2012.

Voyons maintenant la recherche qui m’a amenée sur ce site : Que faire avec les bonbons d’halloween ? Si je compare avec d’autres recherches effectuées aux Etats-Unis, ça n’a pas l’air d’être la préoccupation principale des gens:

Par contre, si je zoome sur l’intérêt de la recherche au cours des 7 derniers jours, ça devient rigolo (et logique).

Ensuite, qu’ai-je cherché ? Mon nom bien sûr ! (Que celui qui n’a jamais fait une recherche sur soi-même me lance la première pierre !)

Ne me trouvant pas, je cherche dieu. Et j’en profite pour utiliser un filtre sur le pays de la recherche: le terme "Dieu" en France, et "God" aux Etats-Unis.

Maintenant que l’on sait que les courbes sont normalisées, on se rend compte que les Américains font beaucoup plus de recherches contenant le mot dieu, et que dans les deux pays, la popularité de cette recherche augmente (lentement mais sûrement). Malheureusement, Google n’a pas toutes les réponses et j’ignore pourquoi (mais ça peut faire un sujet de discussion intéressant !)

Une autre possibilité offerte par le programme est de voir la répartition géographique des recherches. Pour le mot Dieu, voilà ce que cela donne en France:

Tiens, j’ignorais que ma région d’origine (Rhône-Alpes) était tant religieuse! Ha mais oui bien sûr: les résultats sont complètement faussés par le centre commercial de la Part-Dieu de Lyon! Comme quoi, il est important de ne pas faire de conclusion hâtive et d’apprendre à connaître son territoire de recherche… Je me décide donc pour une alternative, et je cherche le mot "bible":

Encore une fois, les Américains sont champions! Quid de la répartition géographique?

Cette fois, c’est Paris, suivi de la région Alsace, qui remporte le pompon. Et aux Etats-Unis, on voit surgir la fameuse « Bible Belt » des Etats du Sud-Est.

Une fois le thème religion épuisé, je décide de regarder les grands sujets de discussions français : la bouffe, les vacances, le vin, la politique et l’amour. Je vous donne rendez-vous la semaine prochaine pour voir le résultat de mes recherches.